facebook
pdc communaute
pdp  communaute

île rouge: Madagascar insolite et authentique

Découvrez un pays doté d'un charme et d'une richesse naturelle immense https://www.ile-rouge.com/
Partir à Madagascar, guide de voyage, découvrez la gastronomie malagasy,

Allée des baobabs

Par île rouge

Postée le 05-10-21 04:07

image article

L’allée des baobabs est un lieu magique et rare d’une beauté inégalée de la nature humaine


L’endroit se trouve à 20km de Morondava dans la région de Menabe, au centre Ouest de Madagascar.  Un groupe d’arbres géant borde cette route de terre. Une piste menant vers les rives du fleuve Tsiribihina.

On dénombre une quarantaines de ces arbres géants qui sont alignés le long de la piste admirablement.

L’allée des baobabs est devenue un « Monument Naturel » classée par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature en 2007. Le lieu est ainsi devenu une aire protégée d’une superficie de 320 hectares.

Les baobabs :

Les baobabs sont de grands arbres qui sont âgés de plus de 800 ans. On les appelle aussi « Renala » qui signifie « mère de la forêt ». Les espèces endémiques de Madagascar sont les Adansonia Za, A. rubrostipa et A. grandidieri. Les arbres géants sont les héritages d’une forêt très dense mais à cause d’une grande déforestation il ne restait plus que 10% des arbres. Ce sont donc les rescapés du feu de brousse qui a détruit les autres espèces environnant.

Ce sont des arbres sacrés qu’on ne peut utiliser dans la vie quotidienne comme les autres arbres pour faire des meubles ou pour faire du feu. Du coup les habitants n’ont pas besoin de couper les arbres.  Malgré cela  ses fruits sont vraiment essentiels dans les fabrications d’huile essentielles. C’est un produit de beauté phare, ces écorces servent aux femmes pour des masques de beautés. Ces fibres sont utilisées pour la fabrication  toits des  maisons.

D’après les légendes, les Dieux pensaient que les baobabs ont une fierté démesurée et qu’ils n’appréciaient pas trop cette attitude, ils ont donc décidé de planter les baobabs à l’envers en mettant la racine en l’air, c’est ce qui a donné aux baobabs cette forme avec le tronc comme une  bouteille lisse  et où les feuilles et les branches n’apparaissent que tout en haut. Les baobabs peuvent atteindre jusqu’à 30mètres de hauteur.

Le tronc des baobabs conservent de l’eau jusqu’à 100 000 litres. Ce sont des arbres tropicaux qui peuvent s’adapter à un climat humide très pluvieux et une saison sèche très aride. Pendant la saison de pluie, la pousse des feuilles commence. Les fleurs s’ouvrent en quelques minutes pour dégager le précieux nectar, et la floraison ne durera que quelques heures seulement. Les fleurs sont de différentes couleurs, jaunes, blanches, ou rouges. Les animaux qui y sont présents comme les lémuriens, les chauves souris vont transporter le nectar  Ils perdent leurs feuilles pendant la saison sèche.  

 

Activités :

L’avenue des baobabs est un lieu majestueux et surtout magique, l’arrêt sur cet endroit est indispensable pour un circuit vers le centre Ouest.

balade allée des baobab

Le meilleur moment pour admirer le beau paysage et apprécier l’emblématique allée des baobabs c’est surtout vers l’après midi. A ce moment là on peut contempler le coucher de soleil, vraiment sublime et unique au monde. C’est le préféré de tous.

On peut voir l’impressionnant œuvre de la nature, les baobabs amoureux. Deux troncs qui sont enroulent l’un sur l’autre et entrelacés comme des amoureux. On dit que l’union de ces arbres sont d’un privilège pour les couples visiteurs car elle les bénits et leur porte chance. Plusieurs couples s’y rendent d’ailleurs pour demander bénédiction.

On peut également voir le baobab sacré. Le site est un véritable lieu de culte pour les Malgaches qui y viennent pour y déposer des bouteilles, des conques, et des étoffes pour honorer les ancêtres et leur demander bénédiction.

Comment s’y rendre ?

Pour pouvoir admirer le beau paysage des milliers des baobabs et profiter du beau spectacle au coucher de soleil, surtout en mois de Juillet , il existe trois possibilités.

En voiture : au départ d’Antananarivo, on peut emprunter la route principale RN 4, 34 puis la RN 35. On roule  380 km en voiture pour arriver à Morondava la capitale de Menabe. On passe par Antsirabe, Malaimbandy pour arriver finalement à Morondava, et on fait quelques heures de piste.

En avion : Prendre un vol depuis la capitale pour arriver jusqu’à Morondava. Il existe un aéroport à la ville de Morondava. Le voyage dure une heure. Une fois arrivée, on emprunte la piste, direction Belo sur Tsiribihina.

A pirogue : Faire une descente du fleuve de Tsiribihna en chaland ou en pirogue depuis Miandrivazo.

On peut découvrir en même temps les rives du fleuve tout en remontant vers le nord en direction des Tsingy de Bemaraha.


Laisser un commentaire:
Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.

Aucun commentaire